azlyrics.biz
a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 #

12mé – estime & compassion lyrics

Loading...

[intro]
there’s a saying old, says that love is blind
still we’re often told, “seek and ye shall find”
so i’m going to seek a certain lad i’ve had in mind

[couplet 1 : man’s]
on simule mal l’estime et la comp-ssion
tout s’compare, tout se mesure en décimale
on malmène réussite, considération
a fustiger le vagabond, on l’crame mais il est pas si mal
un pet-t effort et, ouais, tout s’-ssimile
sans limites, matte comme facilement on incrimine
dans ce désordre et, ouais, tout s’insémine
sans désirs, cette vie on n’la supporte qu’à l’aspirine
on t’surine, on te juge quand tu vis en marge
et tu t’p-sses dessus comme un lion en cage
pas d’éloge si t’as pas le look d’un homme pressé
tu es seulement la proie qui va s’faire dépecer
alors que tous se déguisent
moi, c’est toujours à ma guise mais j’ai préservé les gants
j’voulais rejoindre leur église
a la gilbert guy, non, j’étais pas -ssez élégant
le regard des autres a besoin d’une case
il s’égare quand cette case n’a aucun nom
si j’vois tes canines j’fais dans l’emphase
tu trouves mes phases débiles alors n’écoute pas
les coups de fennec et les coups bas
je m’en bats les ieps, j’suis un type net qui ne triche pas
tes étiquettes et tes codes-barre
c’est bon pour les réacs et piliers d’comptoirs

[couplet 2 : 12mé]
fin d’la première étape, arrivé à échéance
a mi-chemin entre la jeunesse et la déchéance
j’veux garder le suspens sur la façon abjecte
avec laquelle va s’achever ma vie d’mécréant
désolé, mec, j’vais pas innover
en grandissant, on s’endurcit personne ne devient tendre
j’écoute mes t-tres back in da dayz
et j’réalise que j’me sentais déjà vieux à 20 ans
sacrifiée fut ma génération
laissés pour compte, réunis en confédérations
des attardées qui vivent chez les darons comme tanguy
bercés par le rêve, loin des réalités tangible
j’rallume un spliff et mes fantômes s’agitent
viennent me donner une nouvelle bouffée de nostalgie
j’aimerais arriver à briller d’une prose magique
avant de plier sous les chenilles de la grosse machine
avoir un taff stable et faire un môme ?
j’ferais mentir vos sales stats, n’en déplaise aux autres
vous croyez qu’nos vies s’enlisent dans l’amus-m-nt
mais combien de sous-entendus s’lisent dans vos jugements ?
vos manières de me décrire me décrient, j’étouffe
vos regard de mépris me dépriment, je m’essouffle
a faire entendre les sourd, à extraire les dessous
viens et ressens mes blessures, gars