azlyrics.biz
a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 #

12mé – monde muet lyrics

Loading...

[couplet 1]
j’ai vécu dans une ville sombre toute ma vie
en m’demandant ce qu’il en restera une fois que tout sera vide
des espoirs avortés, des p-ssés lancinants
des carc-sses de taule, sans doute mais très peu d’sentiments
côté occidental, parait qu’les terres se valent
a l’heure du monde sans fil, les gens s’croisent sans s’apercevoir
métro, boulot, baise, clope, fin xxx
pour s’dire qu’on s’aime, on attend souvent la fin de l’année
évoluer dans cette sphère sans la fuir, c’est comme
rencontrer un pote et n’avoir rien à s’dire
triste en fait, j’narre les phases d’une vie sans fêtes
le taux d’suicides grimpe avec les bandes d’amphét’
ça empire et ça s’frictionne pour pas grand chose
frustration parfois difficile à retranscrire en prose
alors, on harcèle sa pet-te copine sur son portable
dès qu’la solitude devient insupportable, moi, j’rêve…

[refrain] ×2
un monde où les gens s’parlent, où les vices s’effacent
matte ton att-tude et vois pourquoi j’xxx ces phases
tous fiers d’nos consciences immaculées
chacun p-sse à côté des autres sans les calculer

[couplet 2]
ok, jeune fille, désolé d’te décevoir, un homme
ca parle beaucoup, ça écoute peu et puis ça aime prévoir
le pire tout l’temps, tu t’sens muette dans un monde de sourds
un mur face à des avances, vé-nère par l’manque de sous
il t’délaisse, et quand il rentre le soir
il attend qu’tu le serves, avachi devant la nouvelle star
mais laisse, t’es pas toute seule dans c’cas
combien attendent l’échange ?
et lorsque ça divorce, on sait plus trop qui est l’méchant
l’impossibilité d’communication ruine les rapports humains
et détruit les p-ssions
tous renfermés, les yeux rivés sur nos nombrils
l’regard méprisant, sur les gens qu’nous dép-ssons
cette tristesse, atrophie de l’amour
tellement seuls qu’on finit par n’plus distinguer la vie d’la mort
j’rêve d’un monde où j’ai pas peur d’respirer
où les gars discutent sans chercher un moyen de s’tirer
enfin…

[refrain] ×2
un monde où les gens s’parlent, où les vices s’effacent
matte ton att-tude et vois pourquoi j’xxx ces phases
tous fiers d’nos consciences immaculées
chacun p-sse à côté des autres sans les calculer

[couplet 3]
combien de personnes ici comprennent mon message
cette pensée qui fera flipper les sages
j’essaye d’trouver, un remède à c’vide planétaire
pendant qu’tu cherches encore le grand amour sur meetic.fr
moi, j’aime ces moments où les langues se délient
quand les monologues intérieurs, dans un élan, se délivrent
j’veux un monde simple où l’on n’fait plus mille et un détours
où les non-dits sont remplacés par le discours, j’rêve…

[refrain] ×2
un monde où les gens s’parlent, où les vices s’effacent
matte ton att-tude et vois pourquoi j’xxx ces phases
tous fiers d’nos consciences immaculées
chacun p-sse à côté des autres sans les calculer