azlyrics.biz
a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 #

13mini – m’touches pas lyrics

Loading...

[refrain]
putain
la fin est proche mais j’dors
mes potes ont c’qu’il faut
dans l’fute si tu grognes
mon micro
ma bouteille
mes clopes
et ma drogue
tu cavales dans bruxelles
tu m’connais, m’adores
j’te juge pas
j’te regarde juste
mais m’touche pas
sale folle
sur l’terrain comme mertens
j’m’en balek’ d’tes hommes
j’fais l’gamin mais sache que
plus tard j’ferai des sommes
j’regarde le monde
j’dors plus, j’m’isole

[pont]
j’reste discret et j’matte l’environnement
j’me rendors chaque matin si l’soleil manque
donnez moi d’la force que j’f-sse des dingueries
hey

[couplet]
bientôt viens l’heure de la paie
j’me trouve de moins en moins sérieux
j’connais ma ville comme ma poche moi
j’raconte ma vie dans un micro
il m’reste à le faire mieux qu’eux
sourire et m’acheter la caisse que j’veux
m’offrir des bagues et la vie que j’veux
f-ck toutes tes tchoins, c’est une femme que j’veux
j’aime ni les flics ni les casques bleus
j’économise pour une caisse de beuh
j’regarde le ciel il est presque bleu
j’viens de belgique f-ck les règles du jeu
j’p-sse des nuits entières à faire du son
j’regarde ces bouffons qui se font la guerre
clash-moi j’réponds pas, j’reste a la maison
j’ai pas tant sué pour lire bêtes commentaires
j’suis pas là pour me faire coloniser
si j’signe c’est pour br-sser, pas faire de la merde
sous l’sol en béton c’est pollinisé
j’ai pas l’time ni l’envie de creuser la terre, boy
j’fais pas du rap conscient
j’suis pas un gangst’ non plus
mes démons me glacent le sang
j’termine la teille, j’dors plus

[refrain]
putain
la fin est proche mais j’dors
mes potes ont c’qu’il faut
dans l’fute si tu grognes
mon micro
ma bouteille
mes clopes
et ma drogue
tu cavales dans bruxelles
tu m’connais, m’adores
j’te juge pas
j’te regarde juste
mais m’touche pas
sale folle
sur l’terrain comme mertens
j’m’en balek’ d’tes hommes
j’fais l’gamin mais sache que
plus tard j’ferai des sommes
j’regarde le monde
j’dors plus, j’m’isole