azlyrics.biz
a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 #

5 majeur – lettre ouverte lyrics

Loading...

pourquoi tu parles plus ? hein ? pourquoi tu parles plus.. yo
maestro

[couplet 1 : nekfeu]
plongé dans l’anonymat, on divague on va et vient
en face d’une diva en hiver le long du wagon aérien
plongé dans mes pensées contemplant son visage meurtri
un sillon noir suivant ses larmes, en silence et moi j’me retiens
de me mêler de sa vie pour savoir
pourquoi son cœur cri ainsi
envie de lui dire : vient vite on va s’griller un spliff
t’es pas commode toi ça s’voit on va s’comprendre
des jeux de drague dans les reflets opaques quand
j’croise ton regard froid
maintes et maintes fois, le coup d’oeil en douce nous troublant
beaucoup de gens courant autour dans l’tourbillon des fins d’mois
en s’en allant, l’ancien amant, n’a pas fait l’grand garçon
toi qui voulait parler d’futur tu sens le manque, l’esseulement
t’es dégoûté t’as fait l’plus dur délaissant l’élan de p-ssion
te retrouver au pied du mur mais sans lamentations
et tes yeux m’parlent ils m’disent :
« regarde mes semblables en action »
j’aimerai te dire que les hommes sont perfides face aux tentations
seulement t’es solennelle, mature, j’aimerai que tu sois la mienne
mais v’la que le wagon sonne à peine
et déjà tu sors à belle allure
avant d’retrouver l’azur, tu trouvais peut-être r-ssurant
de te retourner pour t’-ssurer que j’te loupais pas d’vue…

[refrain : vidji]
pourquoi tu parles plus ?
c’est quoi ? t’es fâchée ? réponds !
fallait pas t’laisser tomber tu t’crasherais si j’te lâchai les pompes
allez a plus, j’taff dur, bosse des chansons cl-ssiques
et je n’avais pas prévu de te sauver dans mon planning
dis-moi c’est quoi l’truc ?
j’veux savoir, t’es fâchée ? réponds !
fallait pas t’laisser tomber, tu t’crasherais si j’te lâchai les pompes
sans rancune, c’est l’gros du concept tu piges
si j’suis à téco les choses évolueront peut-être plus vite

[couplet 2 : kéroué]
ça parle de toute sorte de message, avec
toutes les galères du monde
a la sueur du front j’gravirai la forteresse
en tort je m’exclame t’as pas su tomber
donc vu l’ton la rue gronde je succombe
mais reste à fond pour que la forme blesse
d’accord je laisse des choses de côté
dans mon raisonnement
j’offense dès l’échauffement j’ai de
l’éloquence à force de bosser
j’romance une vie en vogue, un p-ssé
triste en somme, hé couz
mets les bouchées doubles si ta vie file
vu que tu la suis en stop
n’y pense pas d’autres facteurs sont mis
en cause ou pire en encore j’pars
tu m’verras jamais venir en costard dans une file d’embauche
c’est comme ça j’ai pas la fibre du trader
j’ai pas d’fric je parasite tes parties
m’active vu que c’est l’heure
on cause des envies communes
la jeunesse p-sse un message
c’est ça dont les nantis s’offusquent la
crainte fait face à cette vague
le destin des uns influence sûrement
celui des autres car
l’absence de parole amène la science de fuir les fautes graves
depuis mes 15 ans j’invente des phrases étincelantes
dans tous les cas j’plante le décor
j’fais genre relax mais gars j’ai pas l’temps
j’ai rien demandé, j’me contente des réponses c’est insensé
l’impression à mon sens de n’rien comprendre quand tu me parles français

[refrain : vidji]
pourquoi tu parles plus ?
c’est quoi ? t’es fâchée ? réponds !
fallait pas t’laisser tomber tu t’crasherais si j’te lâchai les pompes
allez a plus, j’taff dur, bosse des chansons cl-ssiques
et je n’avais pas prévu de te sauver dans mon planning
dis-moi c’est quoi l’truc ?
j’veux savoir, t’es fâchée ? réponds !
fallait pas t’laisser tomber, tu t’crasherais si j’te lâchai les pompes
sans rancune, c’est l’gros du concept tu piges
si j’suis à téco les choses évolueront peut-être plus vite