azlyrics.biz
a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 #

12mé – a part les saisons lyrics

Loading...

[intro]
rien n’change à part les saisons
printemps, été, automne, hiver
un nouveau cycle

[couplet 1]
cette année, on n’a pas vu l’hiver arriver
on était penché sur nos pet-ts déboires
du coup, le froid est venu tout nous paralyser
il a figé mes songes, épaissit mes angoisses
rétreci mes semblables, j’voulais sortir mais j’me suis ravisé
j’redoute le soir, la belle de jour se démaquille
j’ai peur de perdre le peu de joie que j’ai acquis
p-sse en revue les thématiques
prends toujours du temps pour réciter ma vie
envie d’insulter l’scénariste à chaque fois que j’me re-te-ma l’film
thérapie par l’écriture depuis quinze piges
même rituel, la zone urbaine et ces cris m’inspirent
expérience identique, trois ans ou cinq d’écart
la roue de l’existence revient sans cesse à son point d’départ
et on s’habitue, le provisoire devient définitif
on pense que les miracles n’arrivent plus
esquisse un rictus dissimule tes fissures
la chance sourit aux audacieux
pas à ceux qui se nourrissent de p-ssion

[refrain]
rien ne change à part les saisons
les ambitions, les rêves, les sujets que nous taisons
nos faiblesses sont les mêmes, nos atouts aussi
printemps, été, automne, hiver pour un nouveau cycle
yeah, rien ne change à part les saisons
les ambitions, les rêves, les sujets que nous taisons
nos faiblesses sont les mêmes, nos atouts aussi
printemps, été, automne, hiver

[couplet 2 : 12mé]
cette année, j’ai senti la brise caresser nos désirs
frôler nos pensées, annihiler toute forme de plaisirs
les feuilles dansent et bercées par le vent, coincé, peur au ventre
je suis resté ici bloqué face à c’ballet incessant
c’est une courbe qui pense, des envies censées
xxx triste dangers, des traumatismes et des blessures à penser
pas du genre à moquer ceux qui bossaient
gloire à ceux qui savent se contenter du peu qu’ils possèdent
chaque jour de pluie, ça cogite sec
a deux doigts d’tout perdre, on en veut toujours plus, c’est
regard plein de haine et de soupçon sur le suspect
prêt à défendre mon confort si tu t’avances plus près
cousin, t’es prévenu, la confusion est universelle
tortionnaire aveugle qui dans l’art de punir excelle
je n’sais plus qui est l’ennemi, qui est mon frère, aidez-moi
les décisions les plus anodines peuvent laisser des marques
et tu l’sais

[refrain]
rien ne change à part les saisons
les ambitions, les rêves, les sujets que nous taisons
nos faiblesses sont les mêmes, nos atouts aussi
printemps, été, automne, hiver pour un nouveau cycle
yeah, rien ne change à part les saisons
les ambitions, les rêves, les sujets que nous taisons
nos faiblesses sont les mêmes, nos atouts aussi
printemps, été, automne, hiver

[couplet 3]
cette année j’ai senti l’soleil cramer les corps, bomber les torses
cet été nous a permis d’embellir les décors
il a réchauffé les cœurs, affaibli les coups du sort
soigner les plaies qu’on avait bien su caché sous l’écorce
on a enfin pu oublier les soucis, loin de tout
dél-sser nos ceintures, écarter d’ce royaume blindé d’sourds
on essaie de pas trop penser, dépenser la thune
et danser, laisser parler nos pulsions les plus immatures
j’rappe, je peste mais j’sais que j’fais partie des seuls
a pouvoir apprécier le sea, le s-x, le sun
l’automne va débarquer sans crier gare
les sentiments qu’il générera seront presque ineffables
et mon côté positif s’effondre aussi vite que les feuilles tombent
j’vais avoir droit à une nouvelle saison de c’mauvais feuilleton
rien n’change, nouveau cycle maintenant, on profite de l’instant
même si l’schéma se reproduit depuis des siècles

[refrain]
rien ne change à part les saisons
les ambitions, les rêves, les sujets que nous taisons
nos faiblesses sont les mêmes, nos atouts aussi
printemps, été, automne, hiver pour un nouveau cycle
yeah, rien ne change à part les saisons
les ambitions, les rêves, les sujets que nous taisons
nos faiblesses sont les mêmes, nos atouts aussi
printemps, été, automne, hiver

[outro]
ain’t nothing change but the weather…