azlyrics.biz
a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 #

30b appt. 10 – la vie d’après lyrics

Loading...

[couplet 1 : yucca]

fracturer son poing sur un mur par dépit, c’est pas sérieux
tout ça, ça m’est passé vieux, mais en mémoire, je l’écris
mes angoisses j’exprime, ça y est, j’suis plus paresseux
mais l’deal c’est qu’dès qu’j’cligne des yeux, mon sang+froid décline

il pleut sur mes joues, pensées pour nos âmes au ciel
on rame dans cette atmosphère, mais t’sais, j’incrimine pas l’soleil
ma vie d’après c’est des doutes et des parenthèses
des bords de route, des départs, des débats sans thème

on mutile nos corps croyant faire un festin
tire sur la de+cor suspendus à nos destins
on fait l’point avec nos émotions : tournent pas rond
trop d’interrogations… trouve pas l’bon

créneau pour agir, j’ai qu’mes mots et ma zique
pour per+sto l’hémorragie avant qu’la névrose rapplique
on réfléchit, on médite, on n’perd pas notre verve
on cherche le p’tit panneau vert avec écrit “exit”

[refrain : emôrèj et yucca]

la vie d’après c’est pas la peine si elle reste dans la même veine
le vide en toi t’anéantit et tout ce poids te ralentit
la vie d’après c’est pas la peine si elle reste dans la même veine
le vide en toi t’anéantit et tout ce poids te ralentit
la vie d’après (vie d’après) c’est pas la peine (pas la peine) si elle reste (si elle reste) dans la même veine (dans la même veine)
le vide en toi (vide en toi) t’anéantit (t’anéantit) et tout ce poids te ralentit
[couplet 2 : emôrèj]

utopiste oui je l’sais mais faut changer d’direction
car la piste où on est, nous amène vers le fond
alarmiste par moment mais putain les gens sont sourds
ouais c’est à croire que devant leurs oreilles y’a la censure

si t’écoutes bien leurs voix c’est que des propos recyclés
transforment l’eden en enfer pour laver l’été aux cyclades
quand ça sera la guerre pour l’or bleu, f’ront la queue pour du soda
le plus cher de leur vœux sera d’acheter un pack soldé

reprendre la vie d’avant ça s’apparente à un suicide collectif
a croire qu’dans nos gouvernements y’a qu’des dépressifs
arts et littérature remplacés par mcdo dans nos cerveaux
l’futur ministre de la culture sera hanouna perso

j’ai l’sentiment qu’on est sur le déclin, qu’on est bien loin du déclic
on mérite plus qu’un paire de claques, on mérite juste le clap de fin
un jour l’air impur qu’tu respires deviendra payant
j’aime imaginer l’pire comme ça le meilleur me surprend

[refrain : emôrèj et yucca]

la vie d’après c’est pas la peine si elle reste dans la même veine
le vide en toi t’anéantit et tout ce poids te ralentit
la vie d’après c’est pas la peine si elle reste dans la même veine
le vide en toi t’anéantit et tout ce poids te ralentit
la vie d’après (vie d’après) c’est pas la peine (pas la peine) si elle reste (si elle reste) dans la même veine (dans la même veine)
le vide en toi (vide en toi) t’anéantit (t’anéantit) et tout ce poids te ralentit
[couplet 3 : emôrèj]

déjà pour moi je ne veux plus ces heures affalé
déprimé j’ai songé à sauter de la falaise
car tu sais du courage, moi il m’en a fallu
afin de n’pas finir par sombrer dans la folie

ecoute cette comptine moi ma routine me ratatine
travailler toute la semaine le weekend se mettre des tartines
c’est trop pour moi merci les potes j’vous aime mais faut qu’ça change
j’ai besoin d’garder mon énergie je suis trop jeune pour voir les anges

[couplet 4 : yucca]

gestes barrières : taffer c’est faire un 100 000 mètres haies
j’me suis pas gratté l’nez, j’me suis senti presque fier
slalom entre les balles perdues et les bals masqués
on grimace, manque de verdure ; pas d’se faire bananer

j’viens singer leurs pratiques, la 5g, le plastique
j’suis cinglé en partie et j’m’inquiète pour ma ville
toujours les mêmes qui vont trinquer et j’parle pas d’eau minérale
cette merde, c’est pas pour la santé c’est pour vendre des produits néfastes

[refrain : emôrèj et yucca]
la vie d’après c’est pas la peine si elle reste dans la même veine
le vide en toi t’anéantit et tout ce poids te ralentit
la vie d’après c’est pas la peine si elle reste dans la même veine
le vide en toi t’anéantit et tout ce poids te ralentit
la vie d’après (vie d’après) c’est pas la peine (pas la peine) si elle reste (si elle reste) dans la même veine (dans la même veine)
le vide en toi (vide en toi) t’anéantit (t’anéantit) et tout ce poids te ralentit
la vie d’après c’est pas la peine si elle reste dans la même veine
le vide en toi t’anéantit et tout ce poids te ralentit
la vie d’après c’est pas la peine si elle reste dans la même veine
le vide en toi t’anéantit et tout ce poids te ralentit