azlyrics.biz
a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 #

32gang – katsutaro lyrics

Loading...

(couplet 1: fenty)

elle était belle mais sans remords
premier abord j’avais pas cramé
si t’y goûtes elle te manque comme un camé
compte plus les kemé p-ssés sur son corps
a l’écart j’ai mis ma rancoeur contre elle
durant un rencard, des idées contraires
eh eh
un charme difficile à contrer, mais fille facile se la raconte
douée pour les affaires, elle connait toutes tes faiblesses
elle sait plaire, soft ou sophistiquée
au taff elle a la démarche, tout le monde s’écarte
mais espère être en tête des pr-nostics
la néejour au carré, la réesoi elle crame, jekhyl ou hyde
seule la lune peut les séparer
elle ne veut rien laisser paraitre, bas résille ou tailleur
pour elle c’est pareil

(couplet 2: r.a.f)

tailleur ou bas résille, ce soir c’est bas résille
par ici les hommes ont la tête ailleurs
jouer les paris hilton, elle sait faire
relax, à la vue des billets elle se laisse faire
elle prend des parts sur paris si
le client est prêt à prendre des paris fous
dès le départ, portée par les ouss
un fix, il fixe son corps et elle apprécie
au bar, le gars regarde, l’emmène
il ressent ses envies à travers la poudre
plus tard l’extase l’amène à la folie, fêlé
l’effet d’un coup de fouet sur un coup de tête
elle reprend ses esprits, s’empare de la maille
pour gérer ça rien n’est facile
elle se presse de stopper la presta
forte, sensible, elle fascine

(couplet 3: mobil)

ouais madame fascine, oublier c’est devenu facile
malgré les marques sur son faciès
il est déjà 6 du mat, celle ci -ssiste à
la fin de la night, ainsi va le système
elle a plusieurs facettes, elle défait ses lacets
enfile son tailleur
d’ici un quart d’heure, docile au taff
joli sourire dessine ses fossettes
le jour elle est belle et blessante, douce elle présente
aucuns signes du p-ssé
une double ident-té, madame n’a pas tilté
les paris fous vont la dép-sser
qui aurait pensé que cette nuit serait la dernière
comprends que l’histoire on la censure
des tâches de sang dessus, sais-tu c’qu’il y a derrière
les portes de l’ascenseur