azlyrics.biz
a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 #

hornet la frappe – 40 ans lyrics

Loading...

[intro]
cette musique résume ma vie, mes galères
moi, j’ai plus de quarante balais
j’ai connu les hauts, les bas, j’ai vendu, j’ai donné mon sang, mon âme, mon temps au quartier
le temps p-sse et la rue garant-t pas l’bonheur
j’paye mes pêchés sur terre

[couplet 1]
j’ai quarante ans, toute ma vie dans l’stup’
treize cond-mnations, j’ai pas eu d’jeunesse
mon histoire c’est réel, regarde les creux d’mes joues, mes veines
à vingt ans plein d’amis, jogging lacoste, tacchini
la vie d’vant moi j’voulais l’argent facile
j’braquais, deal, respecté dans tout l’tier-qu’
calibré, j’livrais zipette, trop gentil bené, moi j’étais plus zepek
j’v-esqui poucaves et porc-épics, mais un matin, escorte, fleury
les années p-ssent, j’ressors avec l’envie d’récupérer la vie

[refrain]
j’ai payé mes pêchés sur terre, les mains sales
mes idées noires reviennent le soir, j’en dors mal
mon vécu reste légendaire, soldat sans grade
grandi sans repères, la rue m’a mis la bague
j’ai dealé, volé, mais rien n’est arrivé
le temps p-sse, plus un grain dans mon sablier
quarante ans, la rue reste mon alliée
marié, marié, marié
à la street, à la rue, moi, j’suis marié
à la street, à la rue, moi, j’suis marié
au bitume comme au bloc, moi, j’suis marié
au ter-ter, au ter-ter, j’suis marié

[couplet 2]
chez nous, bicrave d’la zipette
du sale, prie pas pour moi si j’dead, compter 100 000 en p’t-tes li-sses
neuf heures du mat’, y’a plus d’h, héroïne, ouais, j’étais horrible, vraiment une vie d’chien d’la c-sse
j’ai donné mon âme, mon sang à la ruelle
plus d’chicots, les ch’veux qui tombent, j’ai honte
il manque plus qu’les pompes funèbres
p’t-t h-rnet, si j’te conseille, claque pas ton oseille, investis
et dis-toi qu’le bon dieu nous surveille, ici

[refrain]
j’ai payé mes pêchés sur terre, les mains sales
mes idées noires reviennent le soir, j’en dors mal
mon vécu reste légendaire, soldat sans graal
grandi sans repères, la rue m’a mis la bague
j’ai dealé, volé, mais rien n’est arrivé
le temps p-sse, plus un grain dans mon sablier
quarante ans, la rue reste mon alliée
marié, marié, marié
à la street, à la rue, moi, j’suis marié
à la street, à la rue, moi, j’suis marié
au bitume comme au bloc, moi, j’suis marié
au ter-ter, au ter-ter, j’suis marié

[outro]
j’ai payé mes pêchés sur terre (j’ai payé, j’ai payé, j’ai payé, j’ai payé, j’ai payé)
mes idées noires reviennent le soir (mes idées noires reviennent le soir)
mon vécu reste légendaire
la rue m’a mis la bague
grandi sans repères, la rue