azlyrics.biz
a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 #

l*a*w – ln lyrics

Loading...

[paroles de “ln”]

[intro]
(hey hey hey)

(ya ya ya)

[refrain]
je te volerai à tous, même à ménélas
t’avoir le long de mes côtes, j’aimerai mais hélas
tes jolies lèvres douces (qui) le soir me relaxaient
genoux pliés (face à toi) je noue pas mes lacets
on s’est couchés à 6h du mat’hier
tu rêves d’un homme pas d’une audi mat
opposés mais pareils, t’es comme mon antimatière
dés qu’j’pose il parait, qu’t’explose mon audimat

[couplet 1]
on évite les pr+nostics et calculs d’apothicaires
tous ces cons, ils pensaient qu’on allait fermer boutique
conséquence quand je la chambre
elle s’vange dans la chambre
illusion d’optique elle dégèle à p’tit feu mon petit cœur
plus jamais loin de toi, une fois l’sale temps passé
j’veux pas de fins d’histoires, comme celles de maupassant
t’es belle même quand tu râles, tu n’sais pas t’en passer
t’es belle au natural, j’fais gaffe même aux passants

tu m’appelles paniquée, voir en sanglot
penses aux journées alités qu’on pass’ra ensembles
a peine elle a l’idée, commander des plats d’noodles
appelle, c’est validé, rien à branler à part nous deux

techniques de pirates mais dés qu’j’te vois j’suis impotent
c’est l’heure de l’aventure, j’suis tranquille sur la potence
les pleurs sur la d’vanture auront peu d’importance
en mer au 7 ème ciel ,j’s’rai ta portance

tout deux blasés
pleine crise de la quarantaine
cheveux rasés
plus s+xy des quartenaires
tu voulais du strass et des paillettes dans ta vie
nique ta mère le sras au colruyt les palettes sont co vides

y’avait du monde un peu comme pour t’avoir au départ
j’te conquis comme la lune ou l’empire ottoman
si ton âme était en bourse, opa sur toutes les parts
j’efface tes peurs, j’pique ton cœur au pire autrement

[refrain]
je te volerai à tous, même à ménélas
t’avoir le long de mes côtes, j’aimerai mais hélas
tes jolies lèvres douces (qui) le soir me relaxaient
genoux pliés (face à toi) je noue pas mes lacets
on s’est couchés à 6h du mat’hier
tu rêves d’un homme pas d’une audi mat
opposés mais pareils, t’es comme mon antimatière
dés qu’jpose il parait, qu’t’explose mon audimat

[couplet 2]
on parle pendant des heures allongés sous la mansarde
constat ? est ce que nous mentons comme un chômeur pensard ?
sur le bord du lit, poing sur le menton comme le penseur
faut payer l’horodat’ ! trop souvent j’y pense tard

l’autre fois rappelle toi la chaleur et la voiture
cette fois on part loin, tu dis quoi d’un bivouaque
au sommet d’une colline, coup d’la panne et puis vois+tu..
afin que tu craques +crack+
j’fais l’beau comme un paon sarde

scènes +18 toute la night
je vois dans ses eyes
elle veut avoir son dessert
un massage et puis sers moi fort petite canaille
un verre d’eau grenadine pour toi ça s’ra la teisseire
en story j’mate tes seins c’est …. oups !
normal avec toi on baigne dans la complaisance
nan ! y’a pas de mise en scène
on chavire nos sens
chauds toute la nuit comme les enseignes
dans un port d’plaisance

[refrain]
je te volerai à tous, même à ménélas
t’avoir le long de mes côtes, j’aimerai mais hélas
tes jolies lèvres douces (qui) le soir me relaxaient
genoux pliés (face à toi) je noue pas mes lacets
on s’est couchés à 6h du mat’hier
tu rêves d’un homme pas d’une audi mat
opposés mais pareils, t’es comme mon antimatière
dés qu’jpose il parait, qu’t’explose mon audimat

[outro]
t’explose mon audimat (t’explose mon audimat)

t’explose mon audimat (t’explose mon audimat)