azlyrics.biz
a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 #

noé preszow – le monde à l’envers lyrics

Loading...

[couplet 1]
c’est deux amis comme ça revenant du cortège
et c’est elle et c’est lui comme ça pris au piège
puis une clé de bras, respiration brisée
un coup dans les tibias de cette matinée
c’est le monde à l’envers hurlé sur le bitume
et un genou à terre, la rage qui se rallume
c’est deux amis comme ça projetés sur le sol
les fringues arrachéеs, l’espoir qui dégringole
poussés dans le fourgon, lеs poignets défoncés
c’est deux amants comme ça, qui ne faisaient que passer
c’est le monde à l’envers et c’est l’envers du monde
le dégoût qui grandit et l’orage qui gronde

possible que le vent change de partenaire
possible que sous la porte, il y ait de la lumière
possible que la rue reprenne des couleurs
possible si j’en crois tes lèvres sur ma peur

[couplet 2]
on le connaît le prétexte, on l’connaît, on le refuse
sous prétexte de quoi c’est ma traque qui fuse
on connaît le refrain depuis la nuit des temps
l’ivresse du pouvoir, le fourgon dans le vent
les épaules qui craquent, le jour qui dégénère
quelques côtes fêlées et le monde à l’envers
je parle d’où je parle avec mon adn
et ce sang fugitif qui coule dans mes veines
qui ne fait qu’un seul tour dans sa fidélité
qui ne fait qu’un seul tour pour ne plus accepter
la fièvre vissée au poing, gueuler debout et fier
pour qu’enfin se retourne ce monde à l’envers
[refrain]
possible que le vent change de partenaire
possible que sous la porte, il y ait de la lumière
possible que la rue reprenne des couleurs
possible si j’en crois tes lèvres sur ma peur
possible que le vent change de partenaire
possible que sous la porte, il y ait de la lumière
possible que la rue reprenne des couleurs
possible si j’entends… slalomer la rumeur

[pont et fin]
possible, possible, possible, possible, possible
possible, possible, possible, possible

c’est deux amis comme ça revenant du cortège
et c’est elle et c’est lui, comme ça pris au piège
c’est le monde à l’envers et c’est l’envers du monde
le dégout qui grandit et l’orage qui gronde