azlyrics.biz
a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 #

veence hanao – il(s) lyrics

Loading...

[couplet 1]
j’espère pouvoir considérer que
j’dirais que j’ai pris de l’avance, enfin j’espère
au niveau ruptures marquantes
j’espère plus croiser trop d’gens bien tellement j’angoisse de ces moments
c’est bien ma chance, depuis môme je crains l’abandon
et c’est légitime mais ça c’est autre chose
quand les gosses casquent pour des fausses histories à l’eau de rose, soit
des répertoires de portables et la fréquence d’usage nous r-ssurent
nos vies sociales tiennent à ça, des verres en terr-sses, des virées nocturnes
il navigue entre potes et n’habite plus que dormir
il n’affronte plus le fait d’être seul entre les quatre murs qui l’abrite
cette protection le bouffe, disons que l’horizon s’essouffle
dix ans que cette cr-sse de boisson ne lui ouvre que des portes vers les doutes
a-t-il des potes ? on l’appelle bouche-trou à l’époque
sa meilleure amie lui disait non, il préférait ça plutôt qu’on lui cause pas tout court, bon
bon les années se succèdent, il attrape les traits de ses excès
revois ses ex par peur d’être seul et cherche toujours le succès chez des meufs
épouse sans veuf de l’homme bon en lui
il crie vouloir être libre mais s’enlise dans le spleen du repli
prison dorée qu’il s’est construit

[refrain]x2
j’parle de lui, putain mais c’est ma vie ça
s’sentir seul au milieu de la foule et appréhender les moments d’blues
les soirées cafards et les rencontres hasardeuses
qui offrent de cultiver l’esbroufe
viennent sauver ses soirées moroses
faute à la frivolité des choses

[couplet 2]
j’parle de lui, putain mais c’est ma vie ça
s’sentir seul devant sa télé, les divertissements ne marchent pas
le mec au bar ne parle pas mais se sent mieux là que dans son appart’
il se sent mieux là que dans son appart’ et rentrera sous la pluie ce soir
il n’a d’étoiles que celles d’alcool qui perle ses yeux qui déborde des cieux
qui l’observent, il ne retire que du néant qui l’attend une fois p-ssé sa porte

[pont]
c’est la vie ça
j’crois qu’on m’a dit comme ça
veence, veence, c’est la vie ça

[couplet 3]
ce sont peut-être juste des états d’âmes
ou peut-être que je suis juste dans c’bar
et que j’prends la place du mec qui part
j’sais pas, j’râle à la barbe d’un monde dont j’m’en xxx à la base
et je me plaindrais d’une solitude que j’ai rêvé jadis, naïf et plein d’espoir
ouais c’est dommage ce pessimisme cliché
fichu sur un banc, j’irais quicher ma dépendance
dans les arbustes d’un jardin secret
j’irais sacrer mes idées noires jusqu’à leur consacrer d’la zique
en guise de mémoire pour marquer le p-ssage des soirs où tu te sens aussi futiles
si présent, comme j’ressens l’manque des absents
comme j’en ressens le poids dans la descente
que j’déballe en pensant qu’on est ensemble dans l’enfer
même s’il est temps de faire demi-tour, j’accélère
xxx en demi full, je me prescris des idées fermes
que je médite chaque jour de déprime

[refrain]x2