azlyrics.biz
a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 #

x-men – laisse les bons briller lyrics

Loading...

[couplet 1 : c-ssidy]
ma vie une fresque, dès 76 naissance de c-ss
les hôpitaux prennent chaud, un bébé braille déjà des mots
démarre dès qu’il entend le son des gyrophares
son sang chauffe, ses mains s’glacent tôt
j’cristallise l’instant mais 22 ans après
où j’en suis, où on en est
j’ai grandi avec ma reum, mon reuf, plus d’reup
plus un pet-t frère encore trop jeune pour obtenir sa vie
j’veille à son avenir, scellé au mien
mêlé au destin, ménilmontant c’est d’où j’viens
où j’vais, chut, secret
tous encrés dans le réel
textes imagés parfois aux frontières du réel
dans le quartier, discret, distrait
par la vie d’mes textes et d’mes séjours au poste
toujours prêt, pour la moyenne
des paroles proches de la fiction
mais la réalité est si hardcore
qu’parfois, on la prend pour du freestyle
les autorités festoient
et les stups éclatent leurs pet’ en douce
et partent en ronde destroy
comme des cowboys au poids coq
saoulés au vin, descends de ton destrier
laisse ton uniforme, bats-toi comme un homme
et laissons le ciel briller, laisse-les bons briller
(même s’ils avancent couverts)

[refrain]
quand y a dra t’étais pas là
et tu crois qu’on se demande si t’es peut-être malade
y a c-ss, malka, watw-t, ill et cel’
toujours dans la merde donc le style est sale
quand y a dra t’étais pas là
et tu crois qu’on se demande si t’es peut-être malade
y a c-ss, malka, watw-t, ill et cel’, geraldo
toujours dans la merde donc le style est sale

[couplet 2 : celsius]
depuis que j’rappe, les rappeurs vont dans les bars
ils peuvent pas -ssumer quand l’produit est trop vrai
donc faut pas qu’la go flambe quand elle est avec son lascar
roule plutôt avec nous les rares qui restent vrais
on est fait pour contrôler cette sphère
pleine de putes et d’te-trai
j’suis jeune, insolent pour le hip-hop de rue
j’me vois bien dans quelques années au volant d’une benz
des gars qui sont en fait que des salopes de rues
j’suis pas pressé d’dire que j’pèse
mais j’me ferai bien un peu de caille
pour kiffer avec mes négros, là où c’est chaud
l’atmosphère est toujours respirable
pour ceux qui représentent d’hiver jusqu’en été
donc on est là où c’est chaud
pendant que les négros s’retournent comme des gos quand j’p-sse
et font de faces de haineux que j’calcule même aps
(ouais, que j’calcule aps)

[refrain]
toi, quand y a dra t’étais pas là
et tu crois qu’on se demande si t’es peut-être malade
y a c-ss, malka, watw-t, ill et cel’, geraldo
toujours dans la merde donc le style est sale

[couplet 3 : watchos]
faut qu’on s’f-sse à notre monde, un peu comme stargate
eh mec, souvent on dit t’inquiète
regarde le temps s’gâte, t’inquiète
mes gars et moi on guette
tu connais les noms et maintenant on s’montre
c’est watw-tchos qui te cause, p-ssons à autre chose
personne t’attend oit, non
ici on est en mission, on a pas été clic-clan
mais les plans, en tête pas en implant
si le son te tape les tympans c’est que tu sens
qu’on crée, des concepts pas cons
fous ou conscients qui pètent
que les gens consentent à écouter
bon, simple concret, excepté le contraire, j’me dois d’tout niquer
et même si c’est hard j’suis pas un fuyard, j’y arriverai
il y a trop de moyens en moi
alors ça ira loin, tu vois

[couplet 4 : celsius]
tu crois qu’ça blague
j’nique ton ambition comme le sh-t
trop d’négros s’excitent pour un peu de respect
moi j’calme tout ça avec un rap fade
j’sers d’exemple de mon style jusqu’au dernier de mes samples
les négros sont à la mode et puis j’leur sape le moral
je sais qu’ils parlent
mais ils peuvent pas donner un mental à l’instru comme moi
parce que j’ai l’putin de ke-tru pour lequel les négros qué-cra
j’suis comme une histoire pour enfants, j’finis toujours bien
même quand j’éclate ta go comme un scandale
et qu’j’extorque tous tes biens
dis-toi bien que j’suis comme ta conscience
je sais tout ce que tu veux pas dire
mais c’est bien moi le plus fort
les négros font juste semblant de réfléchir

[couplet 5 : kamal]
yo, c’est encore les relous
dès qu’ils rappent c’est ouf
frappés par la foudre, un souffle, de fuuunk
dans ta bouche faut qu’ça rentre, qu’ça jump
chez nous c’est la nba, j’aime tout
mais c’est frac-sser qui nous unissent
pour un règne, détourne même ta reine
j’crois qu’j’suis pourri dans les gênes
mais active, j’agis pour ceux qu’j’aime
j.e.d.i, j’agis pour ceux qu’j’aime

[couplet 6 : ill]
ouais, ouais, ouais, j’t’ai vu
mais j’te sens mal, avec tes lunettes
qui donnent nos têtes, ça y est tu t’emballes
mec tu mens mal, en plus tout le monde m’en parle
tu marches bancal, alors qu’t’as honte même pour 100 balles
de poser les doigts sur mon argent sale
qu’est-ce qu’tu racontes ? qu’est-ce qu’tu calcules ?
avec tes six ans en âge mental
tu transpires le coin est chaud
j’rappe dans les p’t-tes et grandes salles
j’ai l’joint et l’flow et t’es en nage maintenant
dans ton levi’s ton slip échancré ou tes larges vêtements
si tu agis bêtement, on tej’ ta clique à l’entrée
sans galanterie parce qu’on sait qu’vous roulez sans garantie
tu rentres chez toi sans l’argenterie
clic, en une seconde, tous les méchants ont l’air gentils
le style, anéanti, par ill, cel’ et watw-t, malka
j’me c-sse d’ici, du style, vroooum, avec c-ssidy